Confronté à la mort

imageLes enseignements en salle de dissection sont une des premières rencontres de l’étudiant en médecine avec la mort. C’est suite au vécu de cette expérience que quelques étudiants ont décidé de fonder la section lausannoise du projet Doctors and Death. Un sondage que nous avons effectué a montré que cette pratique ne laisse pas les étudiants indifférents.

Nous avons interpellé l’Ecole de médecine de la FBM, demandant d’ouvrir une réflexion sur la reconnaissance et la légitimation du vécu des étudiants vis-à-vis de la mort.

Un groupe de travail s’est alors créé début 2012, associant enseignants et étudiants, dont la responsabilité a été confiée au Prof. Lazare Benaroyo, professeur d’éthique et de philosophie de la médecine à la FBM. Un programme de sensibilisation et de soutien aux étudiants tout au long de leurs études de médecine a dès lors été initié :

  • en 1ère année : une confrontation avec le cadavre, sous forme de cours d’introduction aux aspects socio-historiques et éthiques de la dissection, ainsi qu’au vécu émotionnel des étudiants (des étudiants de l’association Doctors and Death viennent partager leur vécu), suivi d’une visite accompagnée préalable de la salle de dissection.
  • en 2e année : une confrontation avec la dissection, suivi d’un « Café anatomo- éthique » avec les étudiants qui le souhaitent.
  • années suivantes : une confrontation avec le mourant et la mort, avec des interventions durant les enseignements cliniques, de façon à pousser la réflexion et à maintenir un espace de discussion interdisciplinaire (en cours d’élaboration).

De plus, une « cellule de veille » interprofessionnelle et interdisciplinaire avec des répondants (aumôniers, éthicien, médecins anatomiste, psychiatre et en soins palliatifs) a été mise en place pour les étudiants qui en éprouvent le besoin. Son responsable est L. Benaroyo, le contact est E.  Martinez (Elena.Martinez (at) unil.ch).

Le programme en détail :  article RMS,    site FBM.

Publicités